Histoire et patrimoine


Le camp d'internement des prisonniers

Ecaillon comme les nombreuses communes du Nord de la France a beaucoup souffert de  l’occupation allemande. C’est pendant la journée et la nuit du 2 septembre 1944 que les chars américains ont traversé le village pour se diriger vers  Marchiennes. Ecaillon était enfin libéré !!!

L’armée américaine avait établi de nombreux camps d’internement pendant sa progression en Allemagne. Les soldats de la Weirmacht  capturés ont été ensuite rétrocédés aux nations alliées. C’est en 1949 que sera réalisé le tracé de l’allée A. Cet éperon sera la première entaille qui conduira au démantèlement complet du camp d’internement des  Prisonniers de Guerre allemands (PGA).


Le Carrefour du Marronnier

Le Marronnier  dit  Arbre de la Liberté, il fut planté en 1848, il est le doyen des arbres de la  commune.

L’oratoire très ancien Notre Dame des orages est situé près du marronnier.

L'Eglise Notre Dame de la Visitation

Reconstruite en 1815, elle abrite de  précieux  témoins de l’histoire du village : 

- les fonts baptismaux en grès de 1598

- La statut St Nicolas en pierre polychrome

- Le tableau « le Baptême de CLOVIS » du peintre RUYTER de 1598

- A l’extérieur une pierre tombale découverte lors des travaux d’aménagement et de transfert du monument aux morts.

 

 


Le Chapelle Notre Dame de la Visitation

Elle est le point de départ du chemin qui longe les pâtures et qui aboutit au Bois des Billes.

Auparavant dans la pâture au pied du gros arbre, de l’eau jaillissait d’un puit artésien qui alimentait le cours d’eau l’Escaillon.

De ce lieu, l’écrivain Clodimir Rouzé né à Ecaillon en 1832 et qui fut un brillant professeur agrégé au Lycée Louis Le Grand à Paris, édita en 1887 une  série de conte dont la célèbre Ende de la « Fontaine sans fond ». Il publiera par la suite les Contes et légendes au houblon et de nombreux poèmes dont  Autour de mon clocher.

 

 

 

 

 


La rue du Ponceau

L’Escaillon prend sa source à Auberchicourt au pied de la Ferme des Marais, elle est enfouie sous le terril de la fosse Ste Marie.

La Compagnie des Mines d’Aniche y fit déverser les eaux d’extraction noircies par le charbon. Aujourd’hui avec la station d’épuration elle a retrouvé sa limpidité d’antan.

Elle rejoint la Scarpe à Pecquencourt.

 

 

 


Le Carreau de la fosse Vuillemin

Elle fut créée en 1891 par l’ingénieur Robert VUILLEMIN, elle permettait de relier les fosses : Ste Marie à Auberchicourt et St René  à Guesnain. 

Elle fut détruite à la guerre 14-18. L’extraction reprendra en 1919 pour cesser définitivement en 1954.

Le carreau de fosse Vuillemin est aujourd’hui transformé en une zone commerciale.

 


Le Calvaire

 

Avec son décor de tilleuls

 

 

 

 

 


La Chapelle Notre Dame de Bonsecours

Située rue du bois, elle fut construite en 1673.

Faisant partie intégrale du Patrimoine Communal, elle fut  rénovée en 2001. Celle-ci a permis de mettre en valeur  l’intérieur superbement décoré.

Avec son architecture exceptionnelle, elle demeure un joyau de la région.